不当逮捕 決定的動画


メニュー


声明への賛同をお願いします!

asouq(at)sanpal.co.jp
((at)を半角の@に置き換えてください)

リンク


※上記の広告は60日以上更新のないWIKIに表示されています。更新することで広告が下部へ移動します。

Trois participants pacifiques à la marche-manifestation arrêtés à Shibuya, Tokyo


Le 26 octobre 2008, dans le quartier de Shibuya, à Tokyo, trois participants à la marche-manifestation, intitulée : "Reality Tour 2 : Allons voir la maison du Premier Ministre Taro Aso qui coûte 6,2 milliards de yen", organisée dans le cadre de la Fête contre la guerre et pour la résistance, ont été arrêtés et ils sont toujours en détention à la police à ce jour (le 2 novembre 2008).

Le but de ce "Reality Tour" était de voir la maison luxueuse de monsieur Taro Aso dont seul le terrain coûterait 6,2 milliards de yen. En effet, les manifestants, dont la plupart était de jeunes travailleurs précaires, ont voulu voir quelle vie mène monsieur Aso, qui devrait apporter une solution politique à la difficulté, la précarité et la pauvreté des jeunes Japonais. Mais malheureusement, cette tournée a été dispersée par la police.

Voici ce qui s'est passé le 26 octobre.

A 3 heures de l'après-midi, le chef en charge du maintien de l'ordre de la Préfécture de police de Shibuya est venu informer aux participants à cette marche, réunis à la place Hachiko (devant la gare Shibuya), qu'ils auraient le droit de marcher sur la zone piétonne des rues et qu'ils pourraient aller voir la maison de monsieur Aso par cinq ou six, etc. Après cette discussion, les cinquantaines de participants, après avoir retiré leurs pancartes à la demande de la police, ont commencé à marcher vers la maison Aso, sans même utiliser de micro, d'amplificateur ou de haut-parleur.

Cinq minutes après, dans la foule de ce quartier, les policiers qui accompagnaient cette marche ont soudain saisi violemment les 3 participants en tête de cette marche qui avaient une pancarte sur laquelle était marqué le titre de ce Reality Tour, en criant : "Arrêtez-les ! Insultes aux forces de l'ordre !" Ainsi, ces trois personnes ont été arrêtées et emmenées à la police.

Les masse média rapportent que la police auraient donné des avertissements à plusieurs reprises aux participants à cette marche avant cette arrestation. Mais ce n'était pas le cas, sauf avant le départ. De même, les masse média rapportent que les participants à cette marche auraient été violents envers les policiers qui étaient présents mais ce n'est absolument pas vrai. De plus, les masse média rapportent aussi que la raison de cette arrestation était une violation des règlements de l'ordre public et les insultes aux forces de l'ordre mais ce n'est absolument pas vrai.

Ce n'est pas tout : La préfécture de police de Shibuya, où ont été détenues ces trois personnes arrêtées, a refusé l'audience entre eux, les autres participants à la marche et l'avocat. De plus, la police a prolongé la détention de 10 jours et interdit l'audience de nouveau avec qui que ce soit.

Voici les vidéos qui décrivent tout ce qui est décrit ci-dessus :
1. La réunion entre les participants et la police avant le départ (à la place Hachiko, Shibuya)
http://jp.youtube.com/watch?v=VukCiIa0BDc
2. Les policiers en discussion juste avant l'arrestation
http://jp.youtube.com/watch?v=Rc0Z0Yvde8E
3. L'arrestation
http://jp.youtube.com/watch?v=3Uw701vV15U

Si ces jeunes ont été arrêtés, c'est parce qu'ils ont voulu voir la maison du premier ministre. C'est ainsi que l'ordre public est maintenu au Japon. La raison de cette arrestation était les insultes aux forces de l'ordre. Voilà la réalité au Japon...

Allez, venez visiter le Japon. La vie privée du premier ministre est tellement précieuse que la police arrêtent les citoyens qui veulent voir sa maison tranquillement. Si vous venez au Japon, vos empreintes digitales et vos photos seront enregistrées et vous serez surveillés.

Bienvenue au Japon. Tant que vous ne voulez pas voir la réalité au Japon, vous serez les bienvenus.

(texte rédigé le 2 novembre 2008)





| 新しいページ | 編集 | 差分 | 編集履歴 | ページ名変更 | アップロード | 検索 | ページ一覧 | タグ | RSS | ご利用ガイド | 管理者に問合せ |
@wiki - 無料レンタルウィキサービス | プライバシーポリシー